Fuck Mia

Sucres rapides, lents ? Tout faux !



Sucres rapides, lents ? Tout faux !

 

Les sucres, les hydrates de carbone, sont des nutriments présents dans de nombreux aliments.

Ce que nous appelerons sucre ici, pour simplifier, est l'ensemble des "sucres rapides" et des "sucres lents" raffinés qui appauvrissent nos défenses immunitaires et agissent sur notre organisme, pour certains d'entre nous, comme une drogue. Nous y mettons l'ensemble des sucre "transformés" que nous mangeons (nourriture industrielle, alcools etc ...), mais pas les sucres naturels des légumes, fruits et céréales complétes.


Farine blanche : Sucre rapide !


Sucres lents / sucres rapides:


Ces termes font partie de la culture populaire. Cela fait un peu penser aux "drogues dures / drogues douces". C'est une sorte de classification un peu floue qui change en fonction des personnes et des lieux.

La croyance populaire veut que l'on assimile les sucres lents aux aliments à saveur non-sucrée, contenants une forte quantité de sucres complexes restant longtemps en reserve dans l'organisme. Exemple : on va manger des sucres lents la veille d'un effort physique.

On classe dans les sucres lents pêle-mêle : les pommes de terre, le pain, les céréales, les légumes secs etc ...

Les sucres rapides seraient contenus (toujours selon la croyance populaire) dans des aliments à forte saveur sucrée délivrant rapidement de l'énergie à l'organisme.

On classe alors dans cette catégorie les desserts, barres chocolatées, sodas, fruits etc ...

Le principale problème lié à la consommation des sucres vient du fait que cette classification est complètement fausse.


Qu'est-ce qui fait la "vitesse" d'un sucre ?:


L'indice glycémique:



 

(c) montignac-intl.com

 

Lorsque je mange, mon taux de sucre dans le sang augmente. Il se présente sous forme de glucose, un sucre "digéré" directement utilisable par les muscles, les organes, et le cerveau.

Selon les aliments absorbés, le taux de glucose sanguin augmente à une vitesse plus ou moins élevée.

L'indice glycémique d'un aliment caractérise la vitesse à laquelle il "délivre" son sucre dans le sang. Plus l'indice est haut, plus vite le sucre est absorbé, et plus la quantité de glucose sanguin augmente rapidement.

D'après ces premiers éléments, il est evident que les sucres rapides donnent un coup de fouet car ils permettent l'augmentation très rapide du taux de glucose dans le sang, même si c'est pour une courte durée. En extrapolant, on pourrait croire qu'au contraire les sucres lents produisent une augmentation lente de la glycémie et son maintient à un niveau élevé pour longtemps.

 


Où est le problème ?:

Après la montée : la descente !

L'augmentation de la glycémie est toujours suivie par une chûte ! Le problème ? La règle est simple : la glycémie chûte rapidement quand elle a avant, augmentée rapidement. Or, lorsque cette chûte est trop rapide, le taux de glucose descend trop bas. Elle aboutit à une hypoglycémie : le quantité de sucre dans le sang passe au dessous du seuil normal et l'organisme à faim (surtout le cerveau dont c'est le carburant...). On ressent alors une gène, un malaise et on a besoin de remanger du sucre.

Voir ce site sur le sucre(  www.montignac.com), par exemple, pour comparer les courbes de taux de sucre sanguin en fonction du temps et les différents indices glycémiques des aliments.

 

 


Sucres lents, sucres rapides : la confusion:

Les aliments peuvent donc être classés selon leur indice glycémique, c'est-à-dire en quelque sorte leur vitesse de "décharge" de sucre dans le sang. Les français calculent cet indice en partant du glucose. Même s'il n'est pas un aliment en soit (utilisation médicale ou sous forme d'additif : sirop de glucose...), il est la référence, le sucre le plus rapide et on lui donne la valeur 100.

Maintenant voyons quel aliment se trouve en haut de la liste après le glucose : les pommes de terre (90-95 suivant cuisson), les carottes cuites (85), les corn flakes (85), la farine pour le pain (85). Tiens ?! Ne les appelions nous pourtant pas des sucres lents ? Quid des sucres dits "rapides" ? Rassurez-vous, les desserts, sodas, barres de céréales ou de chocolat figurent aussi dans le haut du tableau.

Que conclure ? Que notre perception de la "vitesse" des sucres est fausse ! Nous mangeons de la baguette et des céréales en croyant stocker de l'énergie pour longtemps, mais le contraire se produit : nous déchargeons une forte dose de sucre dans nos veines, pour ressentir une sensation de faim quelques heures après ... sensation que les plus sensibles aux sucres compenserons en mangeant rapidement d'autres sucres! Ou en buvant un soda! En pensant qu'on ne peut pas rester plus de quatre malheureuses heures sans manger.

Nous avons été éduqués avec des concepts faux et nous éduquons nos enfants de la même façon. Les produits de consommation courante ne correspondent plus au classsement que nous en faisons. Nous sommes entourés de produits et de publicités pour des produits toujours plus sucrés. Nous les consommons sans nous poser de question, croyant bien faire.

 

 

 

 

source: http://www.sanssucre.org


28/07/2010
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour